Nos projets 2019

Un jardin au sein de l’Institut Roi Albert II (CU Saint-Luc)

Projet phare de notre action philanthropique qui s’étale sur 2 années (2018-2019).
Nous souhaitons financer un jardin pour les enfants et les jeunes hospitalisés suite à un cancer dans le futur bâtiment de l’Institut Roi Albert II. Le nouveau bâtiment regroupera, dès 2020, sous un même toit, toutes les compétences en cancérologie et hématologie des Cliniques Universitaires Saint-Luc, adultes et enfants. Le traitement du cancer chez l’enfant est ponctué de nombreuses hospitalisations (parfois de plusieurs semaines), de soins invasifs et d’innombrables visites ambulatoires. Un jardin permettra aux jeunes patients de s’évader physiquement et mentalement de l’enfermement de leurs chambres et des salles de soins. Retrouver, le temps d’un instant, les mêmes sensations que les enfants bien portants : prendre l’air, jouer, découvrir avec émerveillement un petit coin de nature, … Run for Hope souhaite que ce jardin soit un véritable espace de jeu, de détente, de créativité et d’observation pour les enfants et les jeunes soignés au sein du futur Institut Roi Albert II. Ce projet est déjà financé à 66% grâce à nos 20km de Bruxelles de 2018.

Un soutien psychologique par la zoothérapie (CU Saint-Luc)

Le traitement du cancer entraine chez certains enfants des crises d’angoisse, une perte de confiance en soi, un repli sur soi et une difficulté à exprimer ses émotions. La zoothérapie permet à ces enfants de s’exprimer par le biais de la médiation animale. Les séances sont encadrées par des psychologues et psychothérapeutes spécialisés en zoothérapie. Ils visent un changement, un dévoilement, un soulagement. Les animaux (Yuki et Truffe les chiens, Pluche, Scofield, Nougaty et Sumo les lapins) qui se déplacent à l’hôpital suivent un protocole de santé et d’hygiène très rigoureux avec des analyses en laboratoire, une vaccination élargie et une préparation très méticuleuse et spécifique avant chaque séance. Notre souhait est d’offrir le plus possible de séances de zoothérapies aux jeunes patients en 2019.

 

L’accompagnement des frères et soeurs tout au long du traitement (TRI-angles)

Lorsqu’un enfant est atteint d’un cancer, c’est la vie de toute la famille qui bascule ! Les parents s’adaptent pour faire face mais les nombreux changements au sein du cocon familial impactent, inévitablement, la fratrie de l’enfant malade. TRI-angles accompagne les frères et soeurs de l’enfant malade tout au long du traitement (et au-delà si la guérison ne se trouve pas au bout du chemin) en leur offrant un espace convivial et bienveillant, en dehors de l’hôpital, pour leur permettre d’accueillir, d’exprimer et de partager leur vécu. Constituée de professionnels de la santé, l’équipe TRI-angles propose aux fratries des activités invitant un retour à soi et une ouverture à l’autre. Run for Hope souhaite participer au financement de ces activités qui favorisent l’expression des émotions et offrent des outils aux frères et soeurs afin de soutenir leurs propres ressources et de les accompagner au mieux dans cette traversée.

Des ateliers pour les parents d’enfants atteints d’un cancer (Keloa)

Les parents s’investissent corps et âme dans l’accompagnement de leur enfant atteint d’un cancer. La priorité est pour lui, tout le reste est mis entre parenthèses. Quand cet accompagnement intensif se termine, que l’enfant reprend le chemin de l’école, nombreux sont les parents qui se sentent à la fois heureux et un peu perdus, désemparés et sans repères. Les priorités ont changé. Ils ne sont plus tout à fait les mêmes. Keloa est l’initiative d’une maman dont l’enfant a eu un cancer. Psychopédagogue, psychologue de formation, elle a créé l’atelier auquel elle aurait aimé participer quand la vie quotidienne reprend progressivement son cours. L’atelier propose aux parents de mettre des mots sur leur vécu pour l’apprivoiser, l’intégrer à différents niveaux et lui donner sens, de retrouver son énergie et d’honorer leur parcours et retrouver un équilibre de vie. Notre souhait est de participer au financement de cet atelier de 4 jours.

 

 

Le projet Start to Move (UZ Leuven)

Bouger est bon et très naturel pour la plupart des enfants.
Quand un enfant a un cancer, il bouge beaucoup moins parce qu’il ne se sent pas bien, mange moins, a moins d’énergie, se fatigue plus vite et est moins vif. Le traitement du cancer est long et agressif, ce qui détériore rapidement l’état général et la force musculaire de l’enfant. A la fin du traitement la différence de niveau physique par rapport aux enfants bien portants du même âge est très importante. Cela entraine de la frustration, une faible estime de soi et entrave l’intégration de l’enfant à l’école, l’environnement familial et les activités parascolaires. Le risque d’obésité infantile est également plus grand. Il est donc important que l’enfant reste le plus possible en mouvement, dès le premier jour du traitement. Il s’agit ici de continuer à bouger, dans les limites du possible. Ces limites sont différentes pour chaque enfant, chaque situation et chaque phase du traitement et peuvent aller de la simple position assise dans le lit à la véritable remise en forme physique. Tout ceci implique une infrastructure et un accompagnement professionnel (kinésithérapeute et ergothérapeute). Notre souhait est de participer au financement de l’aménagement d’espaces, de l’achat de matériel, d’équipements et de logiciels informatiques adaptés pour que tous les jeunes patients atteints d’un cancer restent en mouvement tout au long du traitement.